RUPTURE SOCIALE

Source de bien des maux… On pourrait aussi dire : le deuil source de bien des mots…. Des mots que l’on tait, que l’on se refuse d’imaginer… Après quelques semaines, mois, années, peu-importe le temps, quand on partage l’amour ou l’amitié, notre vie change, tout se construit autour, avec… Et puis soudain, la vie, les rencontres, nos évolutions respectives, comme tout le monde on croit que tout est acquis que rien ne va changer, on l’a pas vu arriver, soudain tout bascule, la rupture. Cette douleur qui vous transperce, vous laisse sans souffle sans voix. Il y a le choc, le déni, le doute, la perte de confiance en soi, le chagrin, la colère et bien d’autres émotions. Bien sûre que dans cette séparation nous perdrons peut-être des amis, une famille, une société, un endroit… Autant on ne voit pas arriver la séparation, on ne voit pas arriver le future bonheur qui nous attend, on appelle ça le cadeau caché. Mais en attendant il y a ce deuil à faire, à partager. Dans nos deuils, il y a aussi le déménagement, celui-ci est sournois, car on ne pense jamais que l’on peut pleurer en partant et pourtant, nombreuses situations nous oblige à partir d’un endroit où l’on se sentait si bien, l’appartement de nos rêves, dans l’endroit idéal, avec des supers voisins, nos souvenirs. Ne pas renier cette douleur, elle peut nous faire souffrir plus que l’on croit. Comment vivre le deuil ? En redonnant à la mort sa place, la mettre en mots, provoquer un récit et refuser son silence. Créons ensemble votre horizon positif.